"TerreyFruits" font dans le consommer mieux

(5/11/2012)

En vacances dans le Val de Loire, dans la région de Tours, un magasin de moyenne surface a attiré mon attention.

Tel un petit supermarché, "TerreyFruits" propose des produits artisanaux et revendique un circuit court entre producteurs et consommateurs.

Cette proximité nous fait penser au passé, et certes une époque déjà lointaine faisait obligation de ces circuits courts, faute de moyens. Seuls rois, princes et grands bourgeois se faisaient livrer des denrées ayant fait grand voyage, parfois au prix de la mort de certains convoyeurs...

Notre système économique produit aujourd'hui un effet aussi détestable que la mort d'un tiers... Et pour des denrées pas forcément rares ni coûteuses.

Une chaîne d'intermédiaires se déploie entre le producteur et le consommateur, chaque action de ses derniers se monnayant bien souvent au mépris de la dignité humaine, à commencer par la dignité dans le travail. Souvent au mépris de la nature elle-même, à la fois nourricière et piétinée, sacrifiée par le développement mondialisé de l'économie alimentaire.

On opposera à cette critique l'ensemble des emplois créés par cette chaîne.

Nous savons y opposer aujourd'hui les emplois créés à proximité si le bien consommer se développe...

Les entrepreneurs de cette trempe-là sont parmi les pionniers d'une économie plus vertueuse où nous avons chacun notre rôle à jouer.

Alors, même s'il est bien rare pour moi d'être prosélyte, j'avais envie de ces quelques mots, et de vous donner leur adresse.