"Les classes moyennes à la dérive"

(21/11/2006)

On ne peut que recommander la lecture de ce livre. Louis Chauvel y détaille les mécanismes qui font que dans la France d'aujourd'hui, entre les classes populaires mieux aidées par l'Etat qu'hier, et les plus riches toujours moins nombreux à se partager les bonnes parts du gâteau, les perspectives d'avenir des classes moyennes ont spectaculairement reculé.

Ceux qui avaient vu leur situation s'améliorer à la fin des trente glorieuses, poussés par l'essor économique de cette période et la révolution des mentalités en 1968, voient leurs enfants et petits enfants en situation de déclassement. Par exemple, les diplômes, trop spécialisés et mal adaptés, n'offrent pas la possibilité à leurs titulaires d'aspirer à des rémunérations à la hauteur de celles de leurs aînés (en valeur relative). La précarité de l'emploi, aussi, fait se demander à chacun "jusqu'à quand je conserverai mon emploi", pour ceux qui en ont un.

La première conséquence, c'est une énorme crise de confiance dans l'avenir, aussi bien pour les jeunes, désengagés et désabusés politiquement pour nombre d'entre eux, mais pour leurs aînés, témoins de ce déclassement.

Notre projet politique, et sur bien des sujets le projet socialiste y répond (Entrée dans la Vie Active, hausse des salaires...), doit donc aujourd'hui prendre en compte ce mouvement dans sa globalité pour y apporter des réponses structurelles à long terme.

 "Les classes moyennes à la dérive" Louis Chauvel (La République des Idées - SEUIL). Louis Chauvel est sociologue et professeur à Sciences-Po.